Compte à rebours

Articles - Vie de la Commune et de la Communauté de Communes

La nouvelle communauté Touraine val de vienne installée

Parution dans la NR du 21 janvier 2017

 

NR_communaute_communes_02.jpg
Séance marathon, jeudi soir, dans la salle des fêtes de Sainte-Maure-de-Touraine, pour l'installation du conseil communautaire de Touraine Val de Vienne.
Même si le siège administratif de la nouvelle communauté de communes est fixé à Panzoult, il fallait une salle suffisamment vaste pour accueillir les 57 délégués et un public composé pour une bonne part de suppléants desdits délégués.
Réunissant globalement les anciennes communautés du Richelais, du Bouchardais et de Sainte-Maure, la nouvelle entité devait donc se doter d'un exécutif et la procédure pour désigner un président, douze vice-présidents, neuf membres du bureau, qui plus est par votes à bulletins secrets, ne pouvait qu'être très longue.
Heureusement, les résultats furent, la plupart du temps, assez nets. D'abord pour la présidence, où Christian Pimbert, l'a emporté largement par 32 voix contre dix-sept à Bernard Thivel, maire de Ligré, et huit à Michel Champigny, maire de Sainte-Maure-de-Touraine.

" Fier d'être président "

 
NR_communaute_communes_01.jpg 
Le maire de Chézelles, qui avait su convaincre au-delà des seuls représentants du Bouchardais, s'est dit « très fier d'être président » d'une communauté élargie qui va « permettre de construire un territoire ambitieux » fort de quarante communes et de 25.000 habitants.
Tenant à apaiser les inévitables tensions, Christian Pimbert a souhaité exercer « un mode de gouvernance équilibré, apaisé et efficace ».
Et d'insister sur la nécessité « d'aller vite pour lancer notamment le plan local d'urbanisme intercommunal », tout comme le nouveau président souhaite rester « en retrait de la politique partisane ».

Douze vice-présidents

 
La désignation des douze vice-présidents a donné lieu à des votes plutôt clairs, à quelques exceptions près.
Ont été ainsi élus :
  • premier vice-président (en charge des finances et de la stratégie économique), Serge Moreau, avec 44 voix ;
  • deuxième vice-président (personnel, ressources humaines), Bernard Thivel avec 37 voix (contre 20 à Valérie Bouchaud) ;
  • troisième vice-président (développement numérique), Thierry Brunet avec 43 voix ;
  • quatrième vice-président (enfance-jeunesse), Max Delaleu avec 28 voix ;
  • cinquième vice-présidente (environnement, eau, assainissement), Jocelyne Pironnet avec 30 voix (contre 26 à Serge Lecomte) ;
  • sixième vice-président (animation économique), Michel Champigny avec 33 voix ;
  • septième vice-présidente (tourisme), Isabelle Pain avec 39 voix (contre 9 à P.-M. Danquigny et 8 à Michel Mirault) ;
  • huitième vice-président (culture), Bernard Éliaume avec 46 voix ;
  • neuvième vice-président (urbanisme habitat), Daniel Poujaud, avec 36 voix ;
  • dixième vice-président (sports), Philippe Dubois avec 51 voix ;
  • onzième vice-présidente (services généraux, communication), Mar- tine Juszczak avec 35 voix (contre 20 à Valérie Bouchaud) ;
  • douzième vice-présidente (services au public), Claudine Leclerc par 35 voix (contre 22 à Serge Lecomte).

Répartition équitable

 
Pour les neuf membres du bureau, un accord tacite a été trouvé pour que les trois anciens cantons y soient représentés équitablement.
Ont ainsi été élus :
  • pour le Bouchardais, Pascal Blanchard, Chantal Bachelery et Anne Durand ;
  • pour le Richelais, HervéNovelli, Alain Gaspard et Martial Teston
  • et, pour Sainte-Maure, Serge Lecomte, Yolande Billon et Pierre-Marie Danquigny.
Reste maintenant à la nouvelle équipe à retrousser les manches et à se mettre au travail.
 

Patrick Goupil